L’hydrotomie percutanée est une technique de soin qui consiste à injecter de l’eau de Quinton isotonique au patient par voie intradermique ou sous-cutanée. Il s’agit d’une technique reconnue par les divers organismes de santé et qui a déjà fait ses preuves. En France, elle est promue par l’association d’hydrotomie percutanée, présidée par le Docteur Bernard Guez, qui a pour objectif de faciliter la mise en relation des patients et des praticiens formés à cette technique particulière.

Je suis praticienne qualifiée, certifiée par le Dr Guez en ayant suivie sa formation théorique et pratique au sein de son cabinet.

QUE SOIGNE L’HYDROTOMIE PERCUTANÉE À L’EAU DE MER ?

 

La principale application de cette technique de soin est le soulagement des douleurs articulaires et du dos.

En effet, cette technique permet de régénérer les disques vertébraux et de soulager les douleurs liées à l’arthrose au niveau des articulations (genoux, hanches, etc.)

L’arthrose au genou et la hernie discale sont les deux problèmes pour lesquels on prescrit le plus l’hydrotomie percutanée.

Dans le cas de l’hernie discale, l’objectif est de permettre au disque, ce coussinet naturel situé entre les vertèbres, de se regonfler en se gorgeant d’eau. Cela a pour effet de lui redonner une taille « normale » et ainsi de faire disparaitre l’hernie.

On utilise également cette technique dans le traitement de divers autres types de problèmes, comme par exemple :

  • les migraines
  • les douleurs aux tempes ou aux mâchoires
  • les acouphènes
  • le mal de dos
  • les névralgies et sciatiques
  • le stress
  • l’anxiété
  • la dépression légère
  • les maladies du côlon comme la colite ou la maladie de Croh
  • les inflammations comme la rhinite, la sinusite, la bronchite…

La pratique de l’hydrotomie percutanée se divise en 3 techniques :

  • La mésochélation : cette branche de l’hydrotomie percutanée correspond à l’injection d’eau de mer couplée à l’utilisation de l’EDTA (Éthyl-Diamino-Tétra-Acétique). C’est la technique à privilégier pour soulager les cas d’arthroses ou autres types de lésions dégénératives de l’os (ostéocondrite, ostéoporose…). Pour faire simple, cette technique consiste à ioniser le calcium, permettant de limiter la destruction de l’os. Grâce à l’action de cette technique, l’os est à la fois hydraté, nourri et détoxifié, et la micro-circulation est stimulée.

La séance dure 30 min,  tarif : 35 euros

  • La mésoperfusion : cette technique correspond à une perfusion par voie sous-cutanée, par opposition aux perfusions classiques intraveineuses. Elle se base sur le Méso-Kit-Perfuseur qui fut développé par un pharmacien biologiste à Marseille et par le Docteur Bernard Guez. Elle permet d’agir sur une zone de lésion très localisée, sans aucun effet secondaire sur le reste du corps (appareil gastrique, foie, neurones…), contrairement aux médicaments voués au même effet. C’est l’une des techniques de l’hydrotomie percutanée qui possède le plus d’applications : on la voit en effet comme une solution d’avenirpour de nombreuses pathologies très difficiles à soigner, comme la maladie de Crohn, l’arthrose évolutive, la dégénérescence vasculaire ou encore dans le domaine de la chirurgie esthétique, pour chasser la cellulite par exemple.                                                      

La séance dure 1h30 (perfusion), tarif : 50 euros

  • La mésovaccination : cette dernière technique permet de lutter contre le dérèglement immunologique induit par les pathologies inflammatoires en stimulant et rétablissant la muqueuse immunologique. C’est la technique qui est privilégiée pour tout ce qui est infections et inflammations : rhinites, asthme, angines, gastrites ou encore colites.

Voilà une vidéo, qui vous en dira plus :